Les vertus médicinales de la consoude

la-consoude-officinale

La consoude officinale est déjà utilisée dans la pratique thérapeutique depuis des millénaires. Ses nombreuses propriétés lui ont valu son appellation commune. Certaines personnes utilisent la plante pour guérir ou prévenir de nombreuses maladies. D’autres l’utilisent pour apaiser les douleurs et cicatriser les plaies de l’extérieur.

Usage interne de la consoude

D’après les recherches effectuées par les scientifiques, la consoude possède une propriété anti-inflammatoire. Vous pouvez par exemple l’utiliser comme infusion pour traiter les troubles digestifs engendrés par une alimentation mal saine et irrégulière. La plante joue également un rôle important dans la guérison des diarrhées et des colites ulcéreuses. En tant que produit astringent, les feuilles de la plante atténuent les douleurs dues aux crampes, aux névralgies musculaires et à l’arthrose. En effet, elles permettent une relaxation rapide des muscles du corps. Cependant, la présence d’une matière hépatotoxique dans la plante limite son utilisation interne. Avant toute utilisation thérapeutique interne de la plante, il est ainsi recommandé de demander conseil auprès d’un médecin. Quoi qu’il en soit, pour plus d’informations concernant son usage, dans l’espoir de tirer profit de ses vertus médicinales, cliquez ici.

Les bienfaits de l’utilisation externe de la consoude

Il s’agit avant tout d’une plante biologique qui possède une propriété cicatrisante et astringente. Vous pouvez alors l’appliquer en compresse pour le traitement des entorses, des fractures et des contusions. La plante peut aussi être utilisée pour soigner les plaies et les escarres. En tant que produit anti-inflammatoire, elle atténue les élongations et les contractions musculaires au niveau du corps. Ces dernières qui surviennent généralement suite à une fatigue chronique.

En cataplasme, elle traite les toux sèches et purifie les poumons. À part cela, la plante est aussi un allié indispensable pour les grands consommateurs de tabac. En bains de bouche ou en gargarismes, elle agit sur les inflammations et les plaies au niveau de la cavité buccale. En présence d’aphtes au niveau de votre bouche, vous pourrez aussi utiliser du purin de consoude en gargarisant simplement au moins deux fois par jour. De par ses vertus émollientes, la plante est très prisée en dermatologie, pour guérir les furoncles, l’acné, et le psoriasis. À noter qu’elle peut par exemple être utilisée pour la déshydratation de la peau. De surcroît, la plante dispose également d’une propriété adoucissante. Ses mucilages sont un traitement d’appoint indispensable en cas de gerçures ou de crevasses. Enfin, si vous êtes victimes d’une piqûre d’insecte, il vous suffit d’utiliser la consoude pour réduire rapidement la douleur.

Posologie et dosages

Pour une infusion concentrée, il vous faut 100 g de racines de consoude séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Laissez macérer le produit toute la nuit. Consommez ensuite 1 tasse au moment des douleurs ou après les repas. Pour une décoction de racines, prenez 15 à 30 g par litre d’eau. Après avoir porté à ébullition, il vous suffit de le boire en une journée. Pour une macération de la consoude officinale, il convient de prendre 150 g de feuilles dans un litre d’eau bouillante et de les laisser macérer toute une nuit. Prenez par la suite une tasse de la préparation après chaque repas. Cela permet en plus de calmer la sensation de brûlure et les spasmes douloureux. Pour une infusion antidiarrhéique, il vous est conseillé de préparer 100 g de feuilles à faire bouillir dans 1 litre d’eau et de le boire en une journée. Dans le cadre d’une décoction pour injections et compresses, prenez 200 g de racines fraîches dans 1 litre d’eau et faites bouillir pendant un quart d’heure. Pour la pulpe en état frais râpé, vous pouvez l’appliquer sur des crevasses, des gerçures ou des plaies. Pour une décoction concentrée à usage externe, prenez 200 g de racines sèches, broyées, par litre d’eau. Ensuite, faites-les bouillir pendant 20 minutes, à couvert et à feu doux. Enfin, pour une décoction en phytothérapie, il vous suffit de prendre 1 cuillerée à soupe du produit pour un quart de litre d’eau froide. Faites bouillir pendant au moins 4 minutes. Retirez-le du feu et laissez infuser 10 minutes. Buvez ensuite 2 tasses par jour en dehors des repas, en y ajoutant un goût sucré avec du miel.

Principes chimiques actifs

La consoude contient dans ses racines fraîches une forte proportion de gommes, de mucilage, de la résine, 5 à 10 % de tanin, de l’amidon et des sucres. Elle contient par contre une faible proportion d’huile essentielle et d’alcaloïde toxique ou symphytocynoglossine. Cette plante contient également de la consolicine, du glucoside, des traces d’asparagine, de la consolidée et 0,80 % d’uréide. À titre d’information, l’alcaloïde toxique est un poison désagréable pour le système nerveux central. La consommation à grande quantité de cet élément chimique peut ainsi provoquer la paralysie. Toutefois, ces substances néfastes à la santé sont présentes en très faible proportion dans la consoude. Certes, cette dernière ne présente en aucune manière un danger pour la santé et l’organisme tout entier.

Faire les bons choix pour aménager son jardin
Profiter de son jardin en toute sérénité grâce aux panneaux occultants