Publié le : 27 mai 20237 mins de lecture

Appréciée pour son côté à la fois utile et esthétique, l’allée de jardin cumule les avantages. Destinée à assurer le trajet qui relie votre habitation à la voie publique, elle doit assurer une sécurité et un confort optimaux dans vos déplacements et ceux de vos visiteurs. Si l’aspect fonctionnel est essentiel, l’allée de jardin doit aussi rester un lieu agréable, harmonieux, propice au dépaysement et à la contemplation. Dans cette optique, son aménagement, et tout particulièrement le choix des matériaux qui vont la revêtir, s’avère une question primordiale. Les conseils qui suivent vous aideront à privilégier les meilleures options.

Les facteurs à considérer avant d’aménager son allée de jardin

Avant de procéder à un aménagement de jardin, il apparaît primordial d’identifier précisément vos besoins et l’usage auquel vous destinez votre allée. Vous devez, entre autres, vous demander si celle-ci ne sera fréquentée que par des gens à pied ou si des véhicules sont amenés à y circuler. La fréquence de passage ainsi que les différentes zones de la maison desservies (potager, garage, etc.) sont aussi des éléments cruciaux à prendre en compte. En fonction des réponses apportées à chacune de ces questions, le choix des matériaux qui constitueront le revêtement de votre allée de jardin pourra sensiblement différer. D’autres éléments essentiels doivent aussi entrer en ligne de compte, dont la superficie ainsi que la configuration de votre terrain. Ces derniers contribuent notamment à déterminer quelle typologie d’allée sied le mieux à votre habitat. Vous avez le choix entre 4 modèles principaux que sont :

  • l’allée principale qui doit permettre de circuler aisément et, éventuellement, d’assurer la passage d’un véhicule ;
  • l’allée destinée à la promenade, où l’aspect naturel sera privilégié ;
  • l’allée qui passe au milieu de la pelouse afin de marcher sans abîmer le gazon et en gardant les pieds propres ;
  • l’allée pour se rendre au potager : elle sera discrète mais assez large pour ne pas piétiner vos plantations.

Afin de déterminer quel aménagement convient le mieux à votre allée de jardin, cliquez ici pour prendre contact avec des experts et découvrir les différentes réalisations possibles ainsi que leur coût.

Allée de jardin : quels sont les principaux matériaux utilisés pour leur revêtement

L’allée maçonnée compte parmi les incontournables en matière d’aménagement du jardin. Elle est particulièrement appréciée pour sa résistance, sa pérennité, son adaptabilité aux terrains les plus divers et sa facilité d’entretien. Dans le cas de figure suivant, divers matériaux peuvent faire office de revêtement :

  • Les pavés : solides et pouvant être agrémentés de motifs, ils se déclinent en différents modèles aux caractéristiques esthétiques indéniables.
  • Le dallage : il peut être en pierre reconstituée ou naturelle. Il permet de réaliser des allées nettes et parfaitement rectilignes. C’est le revêtement idéal pour un terrain plat.
  • La brique : il s’agit d’un matériau traditionnel et élégant dont la couleur se marie à merveille avec un décor végétal. Son côté chaleureux ne cesse de s’affirmer au fil des années.
  • Le goudron : dépourvu d’aspérité, il se révèle facile nettoyer. Lorsque les températures montent, il a néanmoins tendance à ramollir.
  • Le béton : robuste, il est peu contraignant en termes d’entretien. Le béton peut toutefois se fissurer avec le temps et ne propose qu’un choix limité en matière de coloris.

Pour revêtir votre allée, vous pouvez aussi jeter votre dévolu sur des minéraux libres :

  • Le gravier : il s’agit d’une valeur sûre, classique et indémodable qui s’adapte sans difficulté à tous les types de jardins. Il se décline en différentes versions, tant au niveau des couleurs que des formes. Afin d’assurer une meilleure stabilité du gravier, pensez à l’associer avec des dalles alvéolées.
  • Les galets : ils confèrent au jardin une ambiance minérale aussi apaisante que décorative. Tout comme les pas japonais, les galets blancs trouveront facilement leur place dans un jardin zen ou de style contemporain. Pour conserver leur bel aspect originel, ils nécessitent cependant un nettoyage fréquent.
  • Le paillis d’ardoise : ses reflets changeants et irisés générèrent de jolis contrastes. Joignant l’utile à l’agréable, l’ardoise est reconnue pour son aptitude à protéger les sols et à limiter la pousse des mauvaises herbes.

Allée de jardin : et pourquoi pas un revêtement végétal ?

Si leur durée de vie est moins conséquente que pour des matériaux minéraux, les revêtements végétaux s’inscrivent dans une démarche environnementale bien dans l’air du temps. Ils permettent aussi de changer plus fréquemment de décor. Voici les principaux revêtements d’origine naturelle employés dans les travaux de jardins en vue d’aménager une allée :

  • Le broyat : produit à partir de bois coupé recyclé, il a l’avantage d’être écologique. Si vous disposez d’un broyeur de végétaux, vous pouvez en outre le fabriquer par vos propres soins. Le broyat est aussi un revêtement plaisant à fouler.
  • Les noyaux et coques : ils font partie des revêtements bio les plus tendances du moment. Leur durée de vie est aussi conséquente. Elle est, par exemple, estimée à une dizaine d’années pour des noyaux d’abricots. Aussi originaux qu’élégants, les noyaux de fruits et les coques de cacao sont aussi réputés pour leur pouvoir filtrant.
  • Les copeaux de bois : leurs caractéristiques sont assez semblables à celles du broyat. Leur usage est indiqué pour des allées de jardin piétonnes mais aussi carrossables.
  • Le gazon : pour un jardin « so british », une allée engazonnée constitue une option de choix. Elle épouse avec élégance les moindres courbures et s’avère reposante pour le regard. Elle s’intègre avec un naturel déconcertant aux végétaux environnants.
  • Les planches en bois : elles sont disponibles sous la forme de dalles ou de lames. Un produit traité sera protégé contre le risque de décomposition.