Bonjour à tous !

Ce blog n’a d’intérêt que s’il répond à vos questions !

Cette page est donc la vôtre : servez-vous des commentaires pour poser vos questions sur la conception de jardin; j’écrirai des articles sur tous les sujets qui vous intéressent.

 

Ah oui ! Il n’y a pas de question sans intérêt : si vous vous la posez, vous n’êtes surement pas le (ou la) seul(e) ! N’hésitez donc pas !

95 thoughts on “Vos questions

  1. Bonsoir,

    Je viens d’acheter une maison avec 2000 m² de terrain en gazon. Je ne voudrais en garder que 500 m² en gazon et mettre du gravier sur les 1500m2 restants. Combien cela pourrait il me coûter, qu’elle est la méthode la plus simple pour que l’herbe ne repousse pas ? Merci de votre réponse,
    Bonne soiree

  2. Bonjour Fabrice,

    Je solicite votre aide afin de realiser un grillage de jardin.

    Voilà , le soucis c’est que je suis locataire, et la régie ne tolère pas les trous en beton.PFFFF

    Donc comment dois-je faire pour que le grillage tiens sans le beton?

    Et est ce que vous me recommandé un type precis de grillage pour cette instalation.

    voilà les dimensions:

    4 coins
    70m de grillage.
    Hauteur j’hesite entre 1.5 et 1.8 m.

    Merci infiniment pour vos conseilles, en vous souhaitant une bonne continuation.

  3. Bonjour,
    Je fais une allée en pierre naturelle. Bloqué par du beton j’ai un dénivellé de 10 cm sur 1m50.
    Je pose mes pierres sur un lit de sable.
    Je dois prevoir au moins une marche intermédiaire. Comment dois je la faire ? Bloc en beton ?
    Les dalles (20×20 ep 2cm) doivent etre collées dessus, sinon elles vont se décoller lorsque l’on tapera dedans, non ?
    Merci de vos conseils
    Vincent

    1. Bonjour Vincent,
      Pour un dénivelé de 10 cm sur 1,50 m vous pouvez prévoir 2 paliers en effet. Pour être confortable, vos paliers doivent répondre à cette petite formule (magique!) : 2 hauteurs + 1 giron (longueur) = 65 cm. Donc, ici, le giron devrait être de 55 cm (pour une hauteur de 5 cm), ce qui nous fait un petit total de 1,10 m. Question : est-ce que quelque chose vous empêche de le faire moins long ?
      D’autre part, pour plus de sécurité vous pouvez coller les deux premiers rangs; pour faire cela, faites un petit coffrage (logiquement de 5 cm de haut) pour que le dessous des dalles soit bien nette.
      Bonne continuation

  4. Je souhaiterais savoir si je peut mettre une couche de ciment teinté en noir dans mes allées qui sont déjà goudronnaient mais cela n’a pas était fait correctement et maintenant il y a beaucoup de fissures ce qui donne trop de place pour les mauvaises herbes que je n’arrive pas à me débarrasser sur tout à mon àge.
    Merci cordialement

    1. Bonjour Claude,
      Non, le ciment ne tiendra pas car le goudron en place va se dilater et se rétracter sans cesse.
      Je vous recommande d’utiliser de « l’enrobé à froid »; vous pouvez en trouver chez les marchand de matériaux. La mise en œuvre est simple.
      Cordialement

  5. bonjour j’aimerais faire du béton désactiver mais mes dalles sont déjà faite depuis 2 ans ecce possible ou pas? Si oui ecce la même technique.Merci

          1. Bonjour

            Donc,après la résine d’accrochage je peut couler mon béton?Dois je aussi mètre 10 cm ou pas?Car sur ma terrasse devant il me reste environ 3 cm pour être au niveau de ma porte d’entrée ou ecce trop juste pour faire un désactivé .Merci pour ces réponses

          2. Non, 3 cm est insuffisant. Il faut 6/8 cm.
            (sinon dans la pratique, oui vous pouvez couler directement le béton après la résine).
            Cordialement

  6. Bonjour

    J’ai depuis quelques jours une invasion importante de fourmis dans mon gazon. Le problème c’est qu’elles ont du creuser des galeries et maintenant j’ai une multitude de plaques complètement blanches toutes asséchées, je pense qu’elles ont du couper les racines.. mon gazon est tout abimé, j’ai essayé de les noyer avec de l’eau je ne sais pas trop si ça a fonctionné
    savez vous comment faire pour m’en débarrasser ? et après dois je resemer les parties abimées?? merci

    1. Bonjour Claude,
      Noyer le terrain est une bonne solution. Pour que cela fonctionne maintenez la surface innondée plusieurs jours, les survivantes se décourageront à reconstruire ici. Ensuite, après quelques coups de griffes, vous devrez resemez.
      Tenez-nous informés, merci.

  7. bonjour et bravo pour toute l’aide apportée par votre blog !!
    j’espère ne pas faire un doublon, j’ai bien cherché mais sait on jamais…
    voilà je souhaite créer une haie autour de mon terrain (5000m²) pour :
    -couper la vue
    -couper le vent
    -masquer le grillage

    Je pense au bambou qui me parait rustique, de pousse rapide, et taillable à souhait. Je pense par simplicité éviter les espèces à transfert.
    Les questions que je me pose sont :
    – l’exposition et la nature du terrain sont variables puisque tout autour de la propriété, est-ce réellement un problème ?
    – à quelle distance de mon grillage planter la haie ?
    – il existe pléthore d’espèces de bambou, quelle est la plus adaptée à cette utilisation ?
    – ce genre de plante ne risque t’elle pas de devenir « incontrolable » ?

    D »avance merci

    1. Bonjour Marco,

      Merci pour votre intérêt !
      Le bambou est un solution en effet pour masquer une vue et se couper du vent.
      Je ne sais pas où vous habitez, les bambous ne sont pas tous rustiques.
      La variété la plus rustique est Phyllostachys aurea (-5/-10°C). Elle supporte toutes les expositions et, même si elle préfère l’humidité, elle résiste bien à la sécheresse.
      Comme vous le notez, le bambou peut être très envahissant. C’est pourquoi, à la plantation, il est vivement recommandé de prendre quelques précautions. Pour le planter en haie, le plus simple est de creuser une tranchée de 50 cm de profondeur et de largeur. Vous « habillez » les côté de stop-racines (c’est indispensable). Et vous plantez tous les 1,20 m, à 1 m du grillage minimum (un passage de tondeuse confortable).

      1. Bonsoir et merci de votre réponse,
        J’habite en Limousin, 20 kms au nord de Limoges, donc climat humide s’il en est mais des températures pouvant descendre à -15-18 au plus fort des hivers rigoureux.
        Par rapport aux stop racines je pense que les variétés sans transferts ne les necessitent pas justement du fait que ces espèces ne dévellopent pas de racines envahissantes.
        Pour info je vous cite le site passion bambou :

        « Les avantages des bambous cespiteux dits non-traçants :
        Comme indiqué plus haut ces bambous ne nécessitent pas de mise en place de barrière anti rhizomes. Les racines ont un développement très court, s’entremêlent et s’épaississent avec les années.

        La encore un choix non négligeable s’offre à vous pour la réalisation d’une belle haie. Le bambou le plus rustique étant le Fargesia Robusta.
        En fonction du style souhaité, haie libre, ou colonnaire vous pouvez utiliser les Fargesia Rufa, avec son effet retonbant, les Fargesia Murielae Jumbo, les Fargesia Papyrifera (encore appelé « Blue Bamboo » ), les Fargesia Nitida Jiuzhaigou ou encore les Fargesia scabrida Asian Wonder. »

        En tout cas merci pour votre blog, j’attaque mes allées gravillonées sous peu sur le modèle exposé dans vos articles ;-)

  8. Et non Fabrice je l’ai déja fait cm par cm au mois de mai l’an passé ! et la mousse revient et les noircissures aussi !!!! et c’est pareil tous les ans. ah, l’allée en béton désactivé a une partie au nord (celle qui se salit toujours très vite) et l’autre au sud. Je cherche une solution !! Merci

    1. Bonjour Sylvain,
      Il n’est pas étonnant que vous ayez besoin de nettoyer votre allée tous les ans. C’est d’ailleurs ce que je conseille de faire pour la garder dans son état d’origine.
      Si le passage du Karcher seul ne suffit pas, vous pouvez utiliser le « nettoyant pierre et façade » de chez Karcher que vous pouvez trouver dans les surfaces de bricolage pour moins de 10€. Cela devrait suffire.

  9. Bonjour Fabrice !
    Votre site est super et précieux avec tous vos bons conseils. Moi j’ai une large allée en béton désactivé dans les tons rosés.où 2 voitures sont garées.
    Elle est sale de mousse et noircissures. Comment la rendre aussi belle qu’au premier jour ?
    Merci Fabrice d’avance

  10. Bonjour,
    Tout d’abord MERCI pour ce site que je suis déjà depuis pas mal de temps : il m’a permis par exemple de réaliser ma terrasse en béton désactivé grace aux nombreux conseils lors de la préparation et mise au point de ce projet.

    Maintenant que la terrasse est faite, il faut que je m’attaque au reste du terrain : tout à faire !
    Avant tout chose, j’ai demandé à un agriculteur de passer le rotovator afin d’éviter la pousse des mauvaise herbes et d’avoir un terrain retourné et prêt à etre travaillé : le terrain est plein de bosses et trous.
    Bref, ma question la voici : je souhaite nivelé mon terrain qui est malheureusement légèrement en pente. Quels sont les conseils et méthode à suivre pour le réaliser? Quel outils et/ou machines me seront necessaire?

    Mrci d’avance de vos réponses.

    1. Bonjour Sam,
      Je suis ravi d’avoir pu vous aidé dans la concrétisation de votre projet !
      Si vous voulez redresser votre terrain, vous n’avez pas d’autre solution que de faire terrasser à l’engin mécanique (mini-pelle) et de créer des ressauts avec des talus ou des murets. Tout dépend des pentes/surfaces…

  11. Bonjour Fabrice,
    Merci pour votre blog qui est fort intéressant. Je n’ai cependant pas trouvé de conseils ou informations pour un projet en cours. Je souhaite recouvrir une terrasse ( environ 80m²) de sable ou gravillons fins(0/12) en attendant de trouver un financement pour poser une terrasse en bois composite.Je suis en région parisienne.Que me conseillez-vous ? J’essaie de m’orienter vers des sols sportifs & loisirs ( courses de chevaux, terrains de pétanque…). Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance pour vos précieux conseils.

    1. Bonjour Patricia,
      Pour préparer la terrasse en attendant un revêtement futur, vous pouvez mettre un gravillon de carrière (et non de rivière), que vous pourrez compacter afin d’avoir une surface lisse et stable.
      Dans la pratique, on commence par une couche de 8 ou 10 cm de concassé 0/20 bien compactée. Ensuite, une couche 2 ou 3 cm de 0/12, compactée également.
      Pensez un prévoir une pente de 3-4% pour évacuer les eaux de pluie.

  12. Bonjour,
    Je découvre votre site magnifique et vraiment intéressant. J’espère que vous pourrez m’aider. Je souhaite mettre en valeur deux massifs de 15 m2 environ de part et d’autre de ma terrasse (maison en bord de mer, département 33). Les arbres plantés dans ce massif sont plutôt exotiques (palmiers petits et grands de plusieurs type et olivier). Actuellement le paillage est fait d’écorce de pin et j’aimerais mettre des galets de marbre blanc type 40/100. Je n’arrive pas à savoir s’il faut sur mettre sur ma toile de plantation un lit de gravillon 8/16 en dessous de mes galets ou si c’est inutile (j’ai eu des conseils contradictoires là où je voulais commander mes galets) et quelle quantité est nécessaire. Certains fournisseurs me parlent d’1 tonne de gravillon + 3 tonnes de galets d’autres me disent pas de gravillon et 1,5 tonnes de galets suffiront pour 30 m2.Pouvez-vous me conseiller ?
    Cordialement.
    Sophie

    1. Bonjour Sophie,
      Je vous conseille ceci : étalez 1m² de galet et pesez-les. Vous aurez votre réponse :).
      Pour les graviers (8/16 c’est du gravier, plus du gravillon), vu la granulométrie des galets, je pense que c’est mieux. Mais, mettez déjà en place vos galets et vous verrez si la toile est trop visible ou si cela est bien.

  13. Merci pour les conseils.
    Je suis dans l’étape de réaliser une exploitation de palmiers dattiers en goutte à goutte et des maraîchères à l’entrée.
    C’est un bureau d’étude qui m’a fait la conception technique c’est à dire le dimensionnement et le découpage.
    Mais moi, je veux marier la productivité à une mise en valeur esthétique au niveau de l’entrée principale, d’une petite colline qui hors projet et du bassin.
    Je suis débutante dans le domaine de l’agriculture (je me convertie) et localisée au Sud Est du Maroc.
    Une autre question.:
    Est ce que les palmiers dattiers peuvent être considérés comme prise vent.
    Merci beaucoup et j’espère profiter au maximum de vous conseils

    1. Bonjour Zineb,

      Merci pour votre intérêt à mon blog ! J’en profite pour remercier tous mes lecteurs du Maghreb qui sont nombreux ;-).

      Si vous voulez des conseils pour mettre en valeur l’entrée principale de votre exploitation, je vous recommande de passer par ma page « contact » et de me décrire plus en détails votre projet; tout document (plan…) est le bien venu.

      Pour répondre à votre question sur l’utilisation des palmiers dattiers en brise vent, ce qu’il faut comprendre c’est que c’est les hauteurs différentes et la diversité des végétaux qui rend plus efficace une haie brise-vent. Mais oui, simplement en jouant sur les hauteurs, vous pouvez vous protéger du vent avec des palmiers dattiers.

      1. Merci,
        Votre avis sur:
        1) je vous explique que les grands palmiers pour protéger les petits du vent ou du sable, le grenadier ou les oliviers sont utilisés toujours chez nous même sans se demander le pourquoi?
        Moi, je cherche à concevoir mon exploitation ou mon jardin et non un jardin c’est à dire personnaliser
        2)Une question:
        Est ce que je peux implanter une bergerie à coté du puits ou il y’a une distance ou zone de protection?
        3) Actuellement, je suis entrain de creuser les tranchées pour installer l’équipement « goutte à goutte » et le bassin.
        Une fois sur place je vous transmis des photos et sans doute d’autres questions ou vous faire part de mes préoccupations.
        4) A part le coût élevé d’une pompe à énergie solaire, est ce qu’il a des inconvénients.
        Merci beaucoup.

  14. Bonjour Fabrice
    Je voudrais savoir si la réalisation de 12 paliers de hauteur à franchir 16 cm sur une longueur de 1.54 m serait convenable ?
    Et si les réaliser en béton désactivé serait une bonne idée ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Clément,

      D’après vos données, cela fait un pas de 62 cm ce qui est très bien.

      Dans le détail : nous avons 1 giron (1,54m) + 2 hauteurs (2×0,16) = 1,86 m.
      Le pas doit être compris entre 60 et 64 cm.

      1 pas) 1,86/1 = 1,86 m (il faut de très grandes jambes !!)
      2 pas) 1,86/2 = 0,93 m (trop long)
      3 pas) 1,86/3 = 0,62 m –> ok.

  15. Bonjour Fabrice,

    Nous venons d’acquerir une maison ou nous avons pas mal de terrain (2000 m2 mais aussi beaucoup de vis à vis.
    Nous sommes dans la maine et loire et nous pensions mettre une haie naturelle persistante et suivant vos conseils avec differentes hauteurs et couleurs nous évitant ainsi la corvée de la taille !!!!
    Pouvez vous nous aider sur quels arbres et arbustes choisir (pour info un mur de plaques de beton sur 1m70 environ borde tout notre terrain, mais toutes les maisons qui nous entourent sont plus hautes que nous)
    Merci pour vos conseils et sincèrement vous avez un super blog !!!!

    1. Bonjour Sandrine,

      Pour une haie de persistants dans votre région, vous pouvez planter par exemple : laurier-tin, éléagnus, if, houx, arbousier, genêt d’Espagne…
      Le meilleur conseille est de vous rendre chez un pépiniériste local (ie. un producteur) : il vous donnera tous ses conseils avisés !
      Merci pour vos compliments !

  16. Bonjour Fabrice, Merci pour tous vos conseils. Dans « questions / réponses » je n’ai pas trouvé la solution…alors je m’adresse à vous.
    Situation : rhône alpes ; Drôme ; Diois plus précisement Chatillon en diois.
    altitude : 600m
    saison : hiver froid (jusqu’à -15°) été chaud
    terre : calcaire, un peu argileuse et pas mal de pierres.
    Question : quel type de gazon ou prairie choisir pour ne pas faire plus de 2 ou 3 tonts par an, peu d’arrosage…avec des fleurs dedans…en un mot peu ou pas d’entretien.

    est-ce envisageable ? est-ce raisonnable ?
    c’est une résidence secondaire…ceci expliquant cela !
    encore merci et bravo pour ce beau site !

    1. Bonjour Bern’s,

      Je connais bien le Diois, notamment de Crest à Die, j’adore cette région !!

      Pour le moment il n’existe pas de gazon « miracle ». Les jardineries proposent des mélanges qui permettent (je n’ai pas testé) de réduire par deux le nombre de tontes.
      Tout ce qui est prairies fleuries est très intéressant esthétiquement, mais vous devrez éviter de piétiner et les mélanges sont toujours plus haut qu’un gazon (40/50 cm minimum).
      Il y a les sedums mais ils ne supportent pas le piétinement.

      Au canada, ils utilisent le trèfle blanc (trifolium repens)(peu répandu en France car il est assimilé à une mauvaise herbe). Il n’a pas d’inconvénient majeur, mais il faut tondre les fleurs car les insectes l’aiment bien; et une fois tondu, il n’est pas « super-esthétique ». Mais il convient bien et comme on dit ‘il fait le travail » !

      1. Merci pour ces bons tuyaux ! Je ne crois pas aux miracles. Je pense qu’il me manque de l’huile de coude…là est la meilleure solution…je vais en rechercher dans les rayons des hypers…avec le mouton qui se prenait pour un cheval qui lui-même se croyait vache, je devrais trouver ça !

        En tous les cas merci, et bon vent………………….

  17. Bonjour Fabrice,
    Auriez-vous quelques techniques simples pour déterminer la nature d’un sol (argileux ou calcaire, acide ou basique, lourd ou léger, riche ou pauvre…) ?
    Merci beaucoup d’avance et bonnes fêtes à toutes et à tous :)

  18. Bonjour,
    J’ai (et oui!!) une haie de cyprès. J’ai un massif de 8 m² au pieds de cette haie et tout ce que j’ai planté jusque la ne profite pas. Je ne sais pas quoi planter pour arriver à faire un massif coloré et un peu volumineux…
    Pouvez-vous me conseiller ?
    Par avance merci.

    1. Bonjour Valérie,
      Dans quelle région êtes-vous ? Comment est exposé ce massif ? Quelle est la hauteur des cyprès ?
      Cela me permettra de vous faire une réponse plus adaptée.

  19. Voilà une vidéo qui permet de faire connaissance avec vous…de mettre un visage sur de précieuses informations. C’est tout ce que je dirai puisqu’on n’a pas le droit de donner des commentaires plus sévères! (je plaisante!)

    1. Bonjour Sandrine,
      Oui vous pouvez planter des graminées tout l’automne et au printemps.
      Généralement, pour les vivaces, il y a plus de choix au printemps dans les jardinerie ou les pépinières. Mais pas de souci pour la saison.

  20. Bonjour Fabrice. Merci pour vos renseignements. Je suis loin (très loin!) d’avoir terminé mes allées. Je ne peux donc pas calculer la surface à engazonner. J’espère qu’il ne sera pas trop tard pour planter qd j’aurai fini de me casser le dos avec mes graviers! Je verrai à ce moment-là si j’ai l’énergie pour finir le travail jusqu’au bout, je ferai peut-être faire des devis. Je reprendrai contact avec vous et vous viendrez voir directement! Merci pour tout et à bientôt

  21. Merci pour vos renseignements. J’ai travaillé dans mon jardin aujourd’hui et, à mon grand désespoir, je confirme qu’il s’agit bien de remblais! Comme je n’habite qu’à quelques kms de chez vous, pourriez vous m’indiquer une adresse (et le prix approximatif) pour de la terre végétale à livrer biensur. Concernant les mauvaises herbes fortement enracinées, faut-il étendre du feutre géotextile sous les 30cm de terre? Sans celà, l’envahissement sera le même, non?

    1. Bonjour Claire,
      Vous donner un prix n’est pas facile, cela dépend du volume dont vous avez besoin, de la qualité de la terre qui vous sera proposée et du transport. Donnez-moi votre adresse (en MP !) et le volume dont vous avez besoin et je vous orienterai vers un fournisseur.
      Pour le feutre sous 30 cm de terre, c’est peu pratiqué vu le coup du feutre. Vous pouvez, cela étouffera les mauvaises herbes en place; mais sachez que la terre végétale qui vous sera ramenée contiendra (évidemment) son lot de graines en tout genre.
      [Anecdote] Je pourrais vous raconter le jour où un client m’a appelé en me disant : « Monsieur, vous m’avez semé du colza ! ». La réalité c’est que mon client s’était fait livrer de la terre de « plein champ » (que nous aurions pu lui livrer) et sur laquelle nous avons semé un gazon d’ornement « dans les règles de l’art ». Malheureusement, le colza étant beaucoup plus vigoureux que notre gazon, l’effet « champ » était à pleurer… Nous avons désherbé à la main et regarni. :-)

  22. Bonjour Fabrice. Sur le devant de ma maison, il y a 2 surfaces (une grande et une moyenne) en graviers que je n’ai pas le tps ni le courage d’entretenir. Vous imaginez très vite à quoi ça ressemble!! J’ai donc décidé de gratter les graviers, de poser de feutre géotextile (qui était caché au fond de mon garage!) pour délimiter une allée qui rejoint le portillon sur rue. Sur le feutre, je remettrai les graviers retenus par des bordures. Je voudrais engazonner le reste de ces zones. Sous les graviers, il n’y a pas un gramme de bonne terre, c’est très sableux et il y a des gros cailloux (on dirait du remblais). J’ai donc plusieurs questions: faut-il obligatoirement apporter de la terre végétale si j’opte pour le gazon en bandes? Si oui, quelle épaisseur? Pareil pour le gazon en sac? Je ne pourrai pas retourner la terre avant de planter, les racines des mauvaises herbes vont rester…comment faire pour que ça ne ressemble plus à une friche? Je précise que je suis seule pour faire ces travaux et que, comme tout le monde, je souhaite dépenser un minimum!! Merci de votre aide.

    1. Bonjour Claire,
      Si vous voulez du gazon, que ce soit en plaques ou semé, il faut au minimum 15 cm de terre rapportée (il en restera 10 cm après tassement). C’est très peu, au moindre coup de chaleur le gazon va griller. L’idéal est d’en rapporter 30 cm.
      Ensuite, pour l’entretien, je vous renvoie au livret « les 8 étapes pour entretenir et embellir son gazon » que avez dû recevoir en vous inscrivant.
      ;)

  23. Bonjour,
    A quelle période élague t-on un cerisier à fruits? Après la récolte (en été)pour lui laisser le temps de cicatriser, ou l’hiver comme les autres fruitiers? (j’ai entendu des avis partagés…)
    Merci

    1. Bonjour Chris,
      Tout d’abord, le cerisier ne nécessite aucune taille de fructification; on pratique la taille uniquement lorsque l’arbre pose des problèmes d’encombrement. Il est donc nécessaire de prendre le problème en amont et de planter des arbres (fruitiers ou non) pour lesquels vous pouvez garantir leur épanouissement à long terme.
      Idéalement, le cerisier se taille à la fin de l’été (en ce moment donc). Notez cependant que le cerisier n’adore pas la taille, évitez donc les coupes trop sévères.
      Pour bien faire, vous devez dégager le centre de l’arbre pour favoriser l’entrée de la lumière et les échanges gazeux. Vous pouvez réduire le reste du houppier dans le même esprit. Enfin, allégez les branches basses (pour faciliter la tonte notamment).

  24. Bonjour Christophe,

    La solution consiste à faire intervenir soit un tracteur avec un enfouisseur de cailloux, soit un tracteur avec un broyeur à cailloux. Ce sont des outils qu’ont certains paysagistes.

  25. Bonjour, j’ai un terrain de 1800 m² à engazonner, suite à la construction de ma maison au milieu de celui ci.
    Je viens de le faire retourner par un tracteur et rota, mais une multitude de cailloux est remontée à la surface du terrain. Je dois maintenant sortir le maximum de cailloux du terrain.
    Avez vous une idée sur la meilleure façon de m’y prendre afin de rendre le terrain dans les meilleures conditions possibles avant de semer le gazon ? Merci

  26. Hello et merci pour ce blog très quali et utile.

    Je souhaite faire réaliser une allée en pavé de grès sur une surface de 25 m2 (une place de parking derrière un portail + une allée qui mène à un cabanon). De votre expérience, est il plus sage de confier cette prestation à un paysagiste ou à un maçon ? Quels critères dois je retenir en plus du prix ? Une idée du coût au m2 « cible » – j’ai vu quelques références à 75€ HT/m2 fourni posé. Je vais contacter des entreprises donc je préfère savoir à qui m’adresser.

    Merci

    1. Bonjour Simon,
      Vous avez d’excellents maçons et d’excellents paysagistes, et chacun d’eux a ses spécialités… Dans le bottin ou sur internet, vous verrez facilement leurs spécialités. Vous pouvez leurs demander s’ils ont un press-book aussi (bien souvent c’est le cas).
      Quant au prix, il y a tous les prix et toutes les qualités :/

  27. Bonjour Fabrice,

    Voilà maintenant un an que je suis propriétaire d’une maison dont la descente de garage, ainsi que la terrasse et les allées ont été réalisées en béton désactivé. Malheureusement, une couche noirâtre est apparues petit à petit, et je voudrais réaliser son entretien pour qu’il retrouve sa couleur d’origine. Je pense que c’est naturel, probablement des mousses qui sont apparues. Je sais que beaucoup de produits sont à éviter sur ce type de surface, mais je ne connais pas de produits efficaces. Merci et bravo pour ton site !

    Cordialement, Thomas

  28. Bonjour Fatrice,
    Merci pour vos article et bravo pour votre site.
    J’ai en effet une petite question (sans doute naïve !!!) qui me taraude :
    Y a-t-il un moyen simple pour déterminer la nature de sa terre (argileuse, limoneuse, sableuse etc…) et son PH, sans passer par l’analyse en laboratoire ?
    Bien cordialement.

    1. Bonjour Nilou,

      C’est une bonne question, cela mériterait un article :)
      Vous pouvez déjà regarder la couleur : la terre est-elle foncée (probablement argileuse), claire ? Voyez-vous du sable, des cailloux ? De quelle taille ?… Y a-t-il des débris de végétaux en décomposition ?…
      Vous pouvez en prendre une bonne poignée en main : pouvez-vous la compacter, en faire une boule ? Ou cela est impossible (trop sableuse)…
      Vous pouvez la sentir : sent-elle l’humus ? (elle est riche)…
      Vous pouvez la mouiller pour voir si elle colle aux doigts…
      Vous pouvez l’observer au fil des jours et des saisons. Est-ce qu’elle se crevasse par temps sec ? Quels sont les végétaux qui y poussent spontanément…

      Et merci pour vos compliments :)

  29. Salut Fabrice, Petite question : est-il vrai que sous un noyer, rien ne pousse ? en tout cas, c’est ce qu’il se passe à la maison…

    1. Bonjour Céline. En fait le noyer secrète un substance appelée juglone qui est une toxine de type …herbicide !
      C’est pourquoi ce n’est pas facile de planter sous un noyer.
      Cette toxine est due aux feuilles en décomposition. Le mieux est donc de ramasser les feuilles en automne. Les effets de la toxine s’atténueront avec le temps et vous pourrez espérer planter quelques vivaces. Néanmoins certaines s’accommodent mieux que d’autres (Campanules, Echinacea, Hosta, Allium, Viola…). De toutes façons, il faut des plantes d’ombre.

  30. Bonjour Bertrand,
    Avec beaucoup de retard, je vous réponds quand même : 3 m, c’est très peu d’espace. S’il mesure 2 à 3 m de hauteur, l’ombre portée ne devrait gêner beaucoup.

  31. bonjour.

    je voudrais planter un poirier à côté de mon jardin de légumes.
    Il me reste une distance de 3 mètres entre le bord du jardin et le cabanon de jardin.
    J’ai prévue de laisser monter le poirier jusque vers 2,5m ou 3,0m.
    Est ce que si je le plante la, il empèchera mes légumes de pousser ???

    Merci pour vos conseilles.

    Salutations.

    Bertrand

  32. Bonjour William,
    Si la dalle existante est stable, vous pouvez faire un béton de 5cm (ce n’est quand même pas beaucoup). Pensez à faire des joints de dilatation.

  33. Bonjour
    J’ai lu votre article sur les bétons désactive et je voudrais en faire chez moi dans une entrée de garage.Le problème que je rencontre est que mon entrée a déjà du béton car au paravent j’ avais posé des dalles sur béton dans la partie plane et des dalles sur sable dans la descente.
    le tout étant plus très jolie et stable j’ai tout démonte.Aujourd’hui sur la partie plate j’ai la possibilité de mettre au maximum 5 cm d’épaisseur pour ne pas être au dessus du niveau de mon garage.
    La question est ?
    En mettant un produit d’accrochage es se que ça ne risque pas de se désolidariser de ancien béton et bien sur se détériorer.
    merci de pouvoir m ‘ eclaircir sur le sujet.
    A bientôt sur votre blog

    WILLIAM

  34. bonjour,
    Etant moi même de formation dans la paysage (Ecole de Paysage et d’Horticulture de Roville aux Chêne, mais il y a looongtemps), je trouve ce site pas mal.
    Par contre je ne retrouve pas l’article sur le béton désactivé.
    Vous ne l’auriez pas sous la main ?
    merci et bonne soirée

    Cyril

  35. Bonjour et merci pour votre blogg et votre aide!!!
    Je reviens vers vous une nouvelle fois pour des conseils d’amenagement de jardin…… Des maisons se sont construites a droite à gauche et en face de chez nous …et nous ne nous sentons plus chez nous, hier soir nous avons mangé avec les 3 voisins qui regardaient presque ce que nous avin=ons dans l’assiette….ils ont tous des terrasse en hauteur dont l’une est à 3 metre de notre terrase en contrebas….. ?Notre question quelle haie suffisamment haute et dense , facile à entretenir tenant sous le soleil du midi pouvons nous envisager à un coût raisonnable…..N?ous avons pensé aux bambous…..Que nous preconisez vous?
    Autre chose nous imaginons les plans de notre entrée avec allée et chemin puis je vous demander vos conseils de pros ….? Merci Mille fois encore

    1. Bonjour Djinly,
      Vue la hauteur qu’il vous faut, les bambous sont un choix intéressant car en plus ils poussent vite. Par contre, prenez soin de les planter avec du « stop-racines » pour ne pas avoir d’ennuis… avec vos voisins ! ;)

  36. Bonjour,
    Nous avons été enneigé une bonne partie de l’hiver de cette neige très lourde qui casse les arbres et les arbustes les plus fragiles. Un de nos arbres est carrément tombé et nous avons un très joli oranger du Mexique qui a été cassé à deux endroits différents sans que les branches ne se détachent complètement. Comment puis-je réparer les dégâts et « soigner » mon arbre ? Merci de votre réponse et bravo pour votre blog !
    A bientôt,
    Blandine

  37. Nous sommes au pied des pré alpes à 870m d’altitudes dans la région du lac Léman.
    Je vous joints quelques photos par mail.
    Pourriez vous me donner quelques idées et conseils de végétaux.

    Merci.

    Meilleures Salutations.

    Bertrand

  38. Bonjour Bertrand,
    Tu ne m’as pas préciser ta région mais ce n’est pas grave.
    La réponse que je vais te donner devrait t’aider (et d’autres aussi).
    Trouve un bon pépiniériste près de chez toi et explique-lui ton problème. Il te proposera les arbustes qui correspondent à tes contraintes de hauteur et de floraison mais aussi de sol et de climat.
    Si tu veux que je te donne mon choix de végétaux, envoie-moi quelques photos en me précisant où tu es.

  39. Bonjour.

    Je voudrais créer une haie 4 saisons afin de me couper un peu de la vue depuis la route.
    Notre terrain étant relever de 120cm, je suis dons limiter avec la hauteur des arbustes.
    Cette haie ne devrait pas être plus haute que 120 à 160 cm pour une longueur de 15 mètres.
    Que puis-je utiliser comme arbres ?

    Merci pour vos conseilles.

    Meilleures Salutations.

    Bertrand

  40. Bonjour,

    Ma problématique est l’aménagement d’un talus 10 m de large 15m de haut et seulement environ 10 m de recul donc assez raide (voire très raide) afin d’y créer un escalier plus un aménagement paysagé, sachant que le talus regarde vers l’ouest et que de très gros arbres (tilleuils, sureaux) sont déjà implantés sur la pente et ne laissent que peut de lumière au sol en été. Le sol est couvert de lierre en hiver et l’été c’est l’anarchie, des plantes sortent d’on ne sait où et créent une espèce forêt vierge avec de grosses lianes qui grimpent sur les arbres. bref je souhaite transformer un chaos en un espace viable et pratiquable puisque j’envisage d’habiter en contrebas de ce talus. Ah pour finir, le talus est en terre et craie et donc friable et il n’a pas vu l’ombre d’un outil de jardin depuis des lustres !!
    mais je ne manque pas de courage…
    au plaisir de vous lire. Cordialement Sophie

    1. Bonjour Sophie,
      Il est toujours assez difficile de reprendre une surface délaissée. Vous devrez commencer par nettoyer ce talus. Pour cela, vous avez deux solutions : le traitement chimique et l’huile de coude. Je vous conseille l’huile de coude, vous vous en doutez (d’autant que vous n’êtes pas obligée d’arracher le lierre, dans la mesure où il joue le rôle de couvre-sol). Ensuite, plantez des arbustes adaptés au sol et ayant de bonnes capacités d’enracinement pour maintenir le talus. Vous pouvez plantez des arbustes rampants mais pas uniquement, vue la surface. Enfin, utilisez un paillage pour réduire la pousse des mauvaises herbes (des copeaux de bois par exemple). Une autre solution serait de mettre une bâche de plantation mais pour cela vous devrez nettoyer complètement le talus avant sa mise en place.
      Tout ceci représente beaucoup de travail, mais cela vaut le coup : une fois les arbustes implantés, l’entretien en sera réduit.
      Bon courage ;)

Votre avis nous intéresse, laissez votre commentaire !