Bonjour à tous !

Ce post est un approfondissement de l’article Comment dessiner vos allées et circulations (que je vous invite à relire ;-) ).

Nous avons parfois un décalage d’alignement entre le point de départ et le point d’arrivée de notre allée. Voici quelques exemples pour résoudre cette problématique.

 

Exemples d'allées portillon / porte d'entrée

Exemples d’allées portillon / porte d’entrée


Sur les exemples qui suivent, nous avons 6m entre le portillon et la porte d’entrée, et un décalage d’1,5m. Voici plusieurs solutions pour notre future allée.

 

Allée avec dégagement côté porte d'entrée

Allée avec dégagement côté porte d’entrée

 

Allée avec dégagement côté portillon

Allée avec dégagement côté portillon

 

Allée courbe

Allée courbe

 

Allée avec massifs et dégagement central

Allée avec massifs et dégagement central

 

Allée avec massifs et dégagement côté porte d'entrée

Allée avec massifs et dégagement côté porte d’entrée

 

Laquelle préférez-vous ? Vous avez rentré ce problème, comment l’avez-vous solutionné ?

 

2 thoughts on “Comment dessiner votre allée entre votre portillon et votre porte d’entrée : exemples

  1. Bonjour Fabrice,

    Pour aller d’un point A à un point B dans un jardin, personnellement j’aime bien mettre d’abord en place les éléments du décors (arbres, arbustes, bacs, roches…) et j’attends quelques temps pour voir le cheminement naturel des gens et je fais ensuite le chemin d’accès en fonction de ça. On voit bien dans les parcs de ville, ou même dans certains jardin privé, que les chemins définis arbitrairement ne correspondent pas avec les trajets intuitifs des personnes. Parfois les gens piétinent ou coup à travers des massifs ou pelouses justes à quelques mètres voire juste quelques dizaines de cm du passage prévus. Les passages intuitifs me paraissent la solutions idéale pour la création d’allées. Je dirais que c’est la solution la plus ergonomique, et donc intuitive, qui sera la mieux adaptée aux personnes qui fréquentent les lieux.

    1. Bonjour Christian,
      Ta démarche de mettre les éléments de décors avant de tracer l’allée est intéressante; pourquoi pas en effet, découvrir le passage « intuitif » (j’ai bien le mot) pour aller de A en B, notamment quand la distance est un peu longue (pour aller à la cabane au fond du jardin par exemple).
      Mais, l’Homme étant ce qui l’est, le passage intuitif reste la ligne droite; entre chaque « obstacle » ou élément de décor que tu mettras en place, l’Homme ira… tout droit :-)
      C’est pour cela que j’explique dans l’article Comment dessiner vos allées et circulations que je précise que « chacun des écarts doit être justifié »; car sinon, comme tu le dis, les pelouses et massifs seront piétinés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *