Bonjour à tous !

Comme convenu, voici l’article sur les surfaces dures. Nous allons voir comment les concevoir pour anticiper les problèmes d’entretien et comment les entretenir.

Définition

Définissons rapidement ce que sont les surfaces dures pour commencer : ce sont toutes les surfaces non végétales.  Ce sont donc les pavages, les dallages, les surfaces carrelés, les surfaces gravillonnées, les surface bétonnées (béton désactivé par exemple), les surfaces en pierre, les surfaces en bois… Bref ce sont des surfaces où le végétal est banni… (snif!)

Les problèmes : conception et entretien

Le souci évidemment de ces surfaces dures, c’est que malgré tout, les herbes indésirables y poussent quand même. Il y a deux causes à cela.  La première est un problème de conception. La seconde provient du manque de suivi.

Bien concevoir les surfaces dures

Bien sûr, les surfaces carrelées ne pose aucun problème. Les soucis viennent des surfaces pavés ou gravillonnées entre autres : les surfaces qui permettent aux herbes de s’installer entre les interstices. Nous allons prendre l’exemple d’une surface gravillonnée pour comprendre ce qu’il faut faire pour bien la concevoir.

Si vous avez une allée piétonne en graviers à réaliser, voici les étapes de la conception :

  1. vous devez décaisser sur 8 ou 10 cm le passage;
  2. ensuite vous compacter le « fond de forme » que vous aurez bien nivelé au préalable;
  3. vous étendez un feutre géotextile;
  4. vous recouvrez de concassé 0/20 (10 cm, qui ne feront plus que 8 cm une fois compactés);
  5. vous compactez sévèrement en rectifiant les creux et les bosses;
  6. vous étalé votre joli gravier de finition (2 cm environ) en 4/14, 6/12, 4/6 … selon votre choix et l’offre de vos fournisseurs. Un conseil : ne prévoyez pas 5 cm de gravier car il est très pénible de marcher dedans, surtout pour Madame avec des talons…

Voilà, c’est terminé. A votre avis quelle(s) étape(s) vous apporte(nt) la meilleure assurance contre les adventices ? La 3 et la 5 évidement : le feutre empêchera la terre de remonter dans les graviers mais également les plantes de traverser; le compactage ralentira considérablement la vivacité des plus excitée. Ceci dit, ne croyez pas pouvoir vous passer du géotextile, car 8 cm de concassé compactés ne suffisent pas à arrêter certaines vivaces ou les rejets de l’arbre que vous venez d’élaguer pour faire le passage de votre chemin; par expérience, il faut au moins 15 cm de concassé !

Entretenir ou remettre en état une surface dure

Donc, ok, vous avez réalisé avec toutes ces précautions votre allée, mais vous avez des « mauvaises herbes » qui commencent à pousser au bout de quelques mois… (snif!) Puisque votre allée est bien conçue, le problème ne vient donc pas du « dessous » mais …du « dessus » ! En fait, les herbes proviennent de graines qui ont volée du jardin voisin et qui ont jugées propices de s’installer sur votre jolie allée (re-snif!).  La meilleure solution consiste à les arracher à la main : c’est très facile car leur enracinement est superficiel (le sol est compacté !).

Bon, très bien, mais l’allée ce n’est pas vous qui l’avez réalisée, et de toutes façons, le fait est qu’elle est envahie d’indésirables ! (snif, snif et re-snif !). Il y a plusieurs solutions, je commence par la pire :

  1. vous traitez avec un produit chimique  connu : connu à la fois pour son efficacité relative (cela tue les herbes en place mais n’empêche pas les graines de germer – c’est un systémique foliaire) et connu pour sa capacité à polluer nos sols et rivières. Si vous choisissez cette solution, c’est que les problèmes d’environnement ne vous concerne pas… SNIF!
  2. vous pouvez utiliser le désherbage thermique : c’est un « lance-flammes » qui brûle les feuilles, parfois jusqu’aux racines. C’est un système valable si vous vous attaquez à des plantules. Dans la pratique vous brûlez la plante pendant quelques secondes avant de passer à la suivante. Par expérience, l’arracher va plus vite ! :) Bon, à la rigueur pourquoi pas, si brûler du CO2 ne vous pose pas de problème.
  3. Bon, la meilleure solution est la suivante : commencez par retirer le gravier de surface (s’il y en a encore); ensuite piochez toutes ces herbes manu-militari quitte à « défoncer » le sol ! Passez alors un coup de râteau pour nivelé le champ de bataille, faites éventuellement un apport de concassé pour combler les trous et vous compactez le tout. Enfin, vous remettez en place les graviers mis de côté. Voilà, c’est tout neuf ! Ensuite, quand vous empruntez votre superbe allée et que vous apercevez une adventice téméraire, vous l’arrachez avec deux doigts.

Une fois de plus, c’est dès la conception qu’il faut anticiper les problèmes d’entretien.

Si vous avez été confronté au problème, expliquez-nous ce que vous avez fait pour y remédier, et le résultat que vous avez obtenu.

6 thoughts on “Comment créer un jardin sans entretien (ou presque !) : les surfaces dures

  1. Moi je suis très très triste car mon jardin n’est que terre avec gravillons. Même si je cresue pour planter, je trouver toujours ces satanés cailloux !!! que faire ?

    1. Bonjour Widhoff

      Ne soyez pas triste ! J’admets qu’une terre pleine de gravillons ce n’est pas super :( . Mais il y a une bonne nouvelle : il y a de la terre ! :)
      Les gravillons ne vous empêche pas de planter des arbustes; il vous faudra simplement prendre soin de mettre un bon terreau à la plantation. Il vous faudra ensuite surveiller les besoins au début.
      Ce type de « terre » draine beaucoup. Choisissez donc des arbustes peu exigeants en eau et, d’une manière générale, peu exigeants sur la qualité du sol.
      Si vous voulez des « petites fleurs », choisissez des plantes de rocaille.
      Vous voyez, il y a des solutions ! ;)

  2. Je vais bientot avoir enfin mon jardin, ça y est, on a acheté le terrain. Du coup, j’avais envie de faire un petit jardin japonais et je pense que je vais mettre du géotextile puis des petits caillous blanc, je percerais de temps en temps le géotextile afin d’y planter de petits arbres ou plantes. Voila, je sais comment faire maintenant. merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *