Cet article est la suite de Comment dessiner vos allées et circulations.

Les personnes souffrant d’un handicap moteur ont besoin que les circulations respectent certaines normes. Celles-ci se résument ainsi :

  • les allées doivent mesurer au minimum 1,40 m de largeur.
  • les pentes ne doivent pas dépasser 4 % à 5 % (ie. 4 cm de hauteur sur 1 m de longueur) et un palier d’au minimum 1,40 m tous les 10 m doit être prévu.
  • il faut éviter à tout prix les devers (pente dans la largeur), à défaut 2 % de pente est un maximum.

Si vous prévoyez des escaliers, ceux-ci doivent respecter les normes suivantes :

  • la largeur doit être de 1,20 m sans mur, 1,30 m s’il y a un mur d’un côté, 1,40 m avec un mur de chaque côté. Les murs doivent comporter une main courante de 90 cm maximum de hauteur (et idéalement une seconde de 70 cm). La largeur s’entend entre rampes.
  • si il y a plus de trois marches, une main courante de chaque côté est recommandée (obligatoire dans les lieux publics).
  • la hauteur de marche doit-être de 16 cm maximum et le giron (la longueur de la marche) de 28 cm minimum.

Pensez également  prévoir des aires de rotation bien dimensionnées.

Enfin, le revêtement doit-être dur et non glissant.

Pour les malvoyants, vous pouvez utiliser des nez de marches très contrastés, et faire en sorte que les aveugles puissent se déplacer aisément (en ajoutant une bordure de part et d’autre de l’allée par exemple).

Plus d’infos sur ce site : Normes techniques d’accessibilité

Vous avez une expérience à ce sujet ? Partagez-là avec nous en laissant un commentaire !

Merci de voter pour me dire si cet article est utile :

2 thoughts on “Comment dessiner vos allées et circulations pour personnes à mobilité réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *